Le choix des membres du Club

Sélection  du mois - Complément Angoulème

Dec 2014

Love in Vain

Figure mythique du blues, Robert Johnson est mort à 27 ans, sans doute empoisonné par un rival amoureux. Guitariste prodige, il aurait hérité de ses dons en vendant son âme au diable. Les auteurs dessinent un portrait fascinant qui explore son âme tourmentée et son existence sulfureuse.

Jean-Michel Dupont

Mezzo

Glénat

9782756062105_cg.jpg

Un Océan d'Amour

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c'est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. Une histoire muette avec moult mouettes.

Wilfrid Lupano

Grégory Panaccione

Delcourt

sunny-t1.jpg

Sunny T1

Un centre d'accueil pour enfants en difficulté sociale abrite des personnalités fort différentes, mais tous portent en eux une solitude qu'ils gardent au fond de leur coeur. Leur lieu de prédilection : une vieille Nissan «sunny». L'endroit où tout devient possible, où l'imaginaire n'a plus de limites !

Taiyô Matsumoto

Kana

9782207117040.jpg

Sukkwan Island

Tim, dentiste divorcé, qui multiplie les liaisons féminines, amène son fils de treize ans, sur un îlot désert des Aléoutiennes, au Sud de l'Alaska, avec l'intention d'y passer une année entière loin de toute civilisation. Le prétexte est de resserrer ses liens avec lui, de le confronter à la beauté et à la sauvagerie du monde, comme pour un rite d'initiation...

Ugo Bienvenue

Denoël Graphic

cet-ete-la-page.jpg

Cet été là

Rose et Windy se connaissent depuis l'enfance. Elles se retrouvent chaque été au bord du lac Awago où leurs familles louent des cottages. cet été là, elles ont respectivement 13 ans et 11 ans et demi, passent leur journées à se baigner et regardent des films d'horreur en cachette. Mais surtout, elles partagent les mille questions de l'entrée dans l'adolescence.

Mariko Tamaki

Jillian Tamaki

Rue de Sèvres

© 2020 Niort en Bulles.